Noël 2018 Offrez un cadeau utile: L’assurance Vie

 

                                                        Guide pratique : Quelques conseils à lire avant de choisir son contrat.

L’assurance-vie est un des placements préférés des Français, notamment en raison de ses avantages fiscaux. Mais ces derniers ne sont pas le seul intérêt de l’assurance-vie, qui est aussi à la fois un moyen de placement et un outil de transmission patrimoniale. 

Placement Pour beaucoup de Français, l’assurance-vie constitue d’abord un placement financier, dont les règles de fonctionnement sont relativement souples.

Lorsque vous souscrivez une assurance-vie, vous êtes libre de choisir votre support d’investissement : vous pouvez ainsi souscrire un contrat en euros, un contrat en unité de compte (actions…) ou un contrat multisupport (avec à la fois des placements en euros et des placements en unités de compte, voir ainsles avantages des contrats multisupports). 

Si vous souscrivez un contrat en euros, les sommes que vous versez seront garanties et majorées des intérêts prévus au sein du contrat. Certes, les rendements des contrats en euros ont considérablement baissé ces dernières années, mais ils rapportent bien davantage que des produits monétaires, tout en étant aussi sécurisés. 

Et surtout, les contrats d’assurance-vie autorisent une palette de supports bien plus large que le Plan d’Epargne en Actions, dont sont exclus les placements obligataires, les fonds à formules, les placements dans les pays émergents, etc. 

L’assurance-vie peut donc être un support intéressant, à condition de bien choisir son contrat. Vous devrez à la fois tenir compte des performances et des différents frais appliqués. Pour bien comprendre les différents critères à prendre en compte, voir contrat d’assurance-vie : frais et performances

Succession A plus long terme, l’assurance-vie peut aussi représenter un support patrimonial qui va bien au-delà du simple placement. Il permet en effet d’optimiser la transmission de son patrimoine, notamment en utilisant les possibilités offertes par le démembrement de la clause bénéficiaire d’une assurance-vie. Ce contrat constitue un outil juridique de choix si vous souhaitez favoriser un héritier en particulier, l’assurance-vie n’étant pas soumise aux règles habituelles de partage de l’héritage. Voir ainsi comment avantager son conjoint et ses enfants avec l’assurance-vie.

Fiscalité En principe, les produits d’une assurance-vie ne sont pas exonérés d’impôt (contrairement à ceux du Livret A et du LDD, dont le taux de rémunération est néanmoins très faible). Le contrat est soumis à un régime fiscal bien spécifique, tant sur le plan des revenus que sur celui des droits de succession. En cas de retrait, l’imposition du rachat total ou partiel d’une assurance-vie fait notamment l’objet de règles fiscales bien particulières.

En matière de succession, ce placement est soumis à des règles très favorables. L’exonération de l’assurance-vie en cas de succession peut ainsi présenter un intérêt financier considérable, mais sachez que cet avantage n’est pas systématique et se trouve limité à certains montants, voir ainsi les droits des succession sur l’assurance-vie.

Source : https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/3742-l-assurance-vie-guide-pratique Novembre 2018

 Immobilier, Bourse, assurance vie : premier bilan 2018 et perspectives 2019

L’année 2018 a été compliquée en Bourse mais positive pour les SCPI et d’une façon générale pour l’immobilier. L’assurance vie en euros reste le placement sans risques le plus rentable du marché. Classement exclusif des meilleurs placements en 2018, dans la perspective des arbitrages pour 2019.

Sur le front des placements, 2018 marque un tournant.

Pour la première fois depuis 2012, l’immobilier devrait rapporter davantage que les actions, sauf rallye boursier d’ici au 31 décembre.

Pour la première fois depuis 2000, les livrets défiscalisés ont rapporté moins que l’inflation.

Pour la première fois depuis 1981, l’assurance vie en euros ne permet plus de s’enrichir en dormant. Autant de changements qui obligent à réagir. Voici le bilan 2018 des principaux placements.

Immobilier : les prix s’envolent dans les grandes villes

+8,9% à Bordeaux, +6,7% à Rennes, +6,2% à Bordeaux, +4,1% à Nantes, +3,1% à Paris : la hausse du prix des logements dans les agglomérations se poursuit, selon la cote Le Revenu – MeilleursAgents. Si vous ajoutez les loyers, le gain en 2018 pour les bailleurs tourne autour de 10%.

Les SCPI affichent aussi une performance remarquable bien qu’inférieure, de l’ordre de 5% en tenant compte de la revalorisation du prix des parts.

Le maintien des taux d’intérêt a un niveau très bas – vous empruntez à 1% sur quinze ans hors assurance – constitue le principal moteur de la hausse.

Notre conseil pour 2019 : investissez près de chez vous, dans des villes dynamiques (Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes, etc.) que vous connaissez.

Bourse : les actions américaines progressent de quelque 5% (en tenant compte de la hausse du dollar)

Parlons vrai. En Bourse, 2018 ne restera pas dans les annales comme un grand millésime.

À l’exception faite, peut-être, du Dow-Jones et du S&P 500, les grands indices des pays développés et émergents devraient finir l’année dans le rouge (sauf rallye d’ici au 31 décembre).

En tenant compte de la hausse du dollar, les actions américaines pour un investisseur français progressent de près de 5% depuis janvier.

Notre conseil pour 2019 : internationalisez vos PEA et comptes-titres.

Assurance vie en euros : les contrats primés par Le Revenu rapportent plus de 2%

Quelle revanche ! Un peu vite enterrée par certains experts, l’assurance vie traditionnelle dite «en euros» demeure le placement sans risques le plus rentable du marché.

Selon les prévisions du Revenu, elle devrait rapporter, en 2018, 1,8% en moyenne et plus de 2% pour les contrats primés par Le Revenu.

C’est plus que le Livret A (0,75%) et le PEL (1%), mais moins que l’inflation (+1,9% en novembre sur un an) si on tient compte des contributions sociales de 17,2% qui réduisent la performance des contrats vie.

Notre conseil pour 2019 : diversifiez votre contrat en fonction de votre profil d’investisseur.

Placement atypique : le bitcoin perd 78% de sa valeur

Le 1er janvier 2018, le bitcoin cotait 16.200 dollars.

Le 10 décembre, il ne valait plus que 3.494 dollars, soit une perte de 78,4% en onze mois.

«Gardez à l’esprit que le Bitcoin repose sur un marché non régulé, cette monnaie virtuelle n’a pas de cours officiel. Il s’agit d’un environnement informatique qui a ses propres règles, qui peut s’avérer non adapté aux personnes qui ne sont pas suffisamment technophiles et averties. Compte tenu de sa forte volatilité, ce marché est risqué», écrit l’AMF, le gendarme des placements, dans un communiqué du 15 novembre 2017 toujours d’actualité.

Notre conseil pour 2019 : restez à l’écart.

Source https://www.lerevenu.com/placements/immobilier-bourse-assurance-vie-premier-bilan-2018-et-perspectives-2019 décembre 2018

Ce qui compte pour moi c’est VOUS !

  • Vous offrir un autre regard, ouvrir d’autres chemins possibles, vous accompagner à accélérer les changements ….
  • Décrire avec vous votre bilan personnel et professionnel, vous accompagner à élaborer et mettre en œuvre vos projets.
  • Vous faire découvrir vos propres forces pour mieux vivre un repositionnement personnel ou professionnel.
Remonter